Discussion verrouillée 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Le WiFi, qu'est-ce ?
13/11/2005, 20:35 (Ce message a été modifié le : 01/01/2007 20:11 par Nuxi@.)
Message : #1
Le WiFi, qu'est-ce ?
Voici la suite des aventure du Freenaute lol

Le WiFi qu'est-ce que c'est ?

Le WiFi (Wireless Fidelity) regroupe un ensemble de normes définissant des moyens de mettre en place des réseaux sans fils. Les normes WiFi s'attachent aux couches basses du modèle ISO (le support), ce qui permet aux différents protocoles classiques d'être implémentés au dessus. Dans notre cas, il s'agit du protocole IP, mais Netware, par exemple, fonctionne aussi bien en WiFi.

WiFi quelles limites ?

Le WiFi est une norme sans fil, donc sensible aux perturbations. Comme tout onde, elle est également susceptible d'être interceptée, une des raisons pour lesquelles un cryptage est disponible dans la norme.

Les ondes WiFi sont transmises en ligne droite, ce qui n'exclu pas de pouvoir bénificier, dans certains cas, de phénomènes de réflexions. La portée du WiFi (de l'ordre de 300m en terrain dégagé pour les normes les plus courantes aujourd'hui) est diminuée par la présence d'obstacles, murs ... En particulier, comme tout signal radio, le WiFi supporte mal les murs et planchers en béton "ferraillé", le ferraillage formant un élément de cage de Faraday peu perméable aux ondes électromagnétiques. Dans ce cas, seules d'éventuelles réflexions peuvent permettre le passage des ondes, à moins que le ferraillage ne soit léger.

WiFi – Les différents normes

Il existe différentes normes  WiFi, les normes les plus courantes étant la 802.11b et la 802.11g
  • 802.11a – Bande des 5GHz – 3 canaux – 54Mbits/s théoriques
  • 802.11b – Bande des 2.4GHz – 13 canaux (Europe) – 11Mbits/s théoriques
  • 802.11g – Bande des 2.4GHz – 13 canaux (Europe) – 54Mbits/s théoriques
  • 802.11n – Bande des 2.4GHz – 13 canaux (Europe) – 100Mbits/s + théoriques
Les 3 premières normes, a, b et g, travaillent sur un canal fixe. La norme a, dont la bande de fréquence est différente, est de meilleure qualité, mais paye sa qualité par une portée réduite à 30/50m en terrain dégagé.

La dernière norme, 802.11n, est en cours de définition. Elle se démarque des autres par l'introduction d'une agilité de fréquence, permettant aux équipements d'une part de choisir les meilleurs canaux de manière automatique, d'autre part de transmettre sur plusieurs fréquences en parallèle, augmentant le débit. Certains équipments "pre n" sont également capable de se servir des signaux réfléchis pour augmenter la portée du réseau. La norme 802.11n devrait être finalisée en 2006.

La norme la plus répandue aujourd'hui est la 802.11b, mais la 802.11g la rattrape à grans pas. Il en existe d'autres en 802.11, mais qui ne nous intéressent pas ici. La norme 802.11g est compatible avec la 802.11b (sauf si vous paramétrez vos équipements de manière spécifique, toute carte 802.11g est capable de travailler en mode 802.11b. De même, la norme 802.11n devrait être compatible b et g)

WiFi – Les différents paramètres
  • SSID (Service Set IDentifier), aussi connu comme le « nom du réseau » est une chaîne de 32 caractères servant à identifier un réseau WiFi de manière unique. Tous les équipements qui veulent se connecter sur le réseau doivent utiliser le même identifiant. Dans la mesure où le SSID est émis en clair dans les packets WiFi, il ne fourni aucune sécurité au réseau. Ce n'est pas une raison, au contraire, pour lui donner un nom fournissant des informations sur votre réseau tels que votre nom (donc la localisation du réseau) ou l'équipement AP (fournissant des informations sur la façon de le pénétrer. « Freebox-Dupont » est donc un très mauvais nom de réseau.
  • Diffusion du SSID (SSID Broadcast) – Dans ce mode, votre AP émet régulièrement un message spécifique (balise) indiquant sa présence. C'est comme ça que, sous XP, votre PC vous donne la liste des réseaux disponibles. Un bon AP (désolé pour les Freebox V3 et V4) doit permettre de ne pas diffuser le SSID. Ca ne protége pas de l'intrusion d'un hacker, mais ça peut éviter au petit dernier de votre voisin de prendre l'idée de jouer à l'apprenti pirate.
  • Clé – C'est le mode de cryptage de la liaison sans fil, détaillé plus bas. Il est impératif de mettre en place une clé pour éviter de se faire pirater. Je tiens d'ailleurs à remercier le gentil voisin qui m'offre sa connection Wanadoo lorsque Free est en rideau lol
  • Canal (Channel) Pour permettre à différents réseaux de cohabiter, la norme (b ou g) définit un certain nombre de canaux (bandes de fréquences voisines). Les USA disposent de 11 canaux (1-11), l'Europe y rajoute les canaux 12 et 13 et le Japon le canal 14. Ces canaux, comme les puissances d'émission du signal, sont réglementés. En France, on a droit à 10 ou 100 mW suivant les canaux et l'usage intérieur / extérieur de l'équipement. Le canal utilisé par défaut chez nous et le 11. Changez le en cas de problème, pour éviter les embouteillages.
  • Rafale de trame (Frame Bursting) C'est un mode de fonctionnement qui permet d'accélérer sensiblement le débit en réduisant l'overhead du à la transmission d'en-têtes.

WiFi – Le cryptage

Le cryptage s'effectue en utilisant des clés
  • Clé WEP (Wired Equivalent Privacy). Il s'agit d'un cryptage statique à 64 ou 128 bits. Ce mode de cryptage, fiable il y a quelques années, est aujourd'hui cassable par un « connaisseur » en moins de 5 minutes avec un simple PC.
  • Clé WPA / TKIP (Wi-Fi Protected Access - Temporal Key Integrity Protocol) est un système basé sur une clé variable. Le changement de clé permet d'éviter, dans une certaine mesure, le piratage de la liaison. Il n'est de toute façon, plus à la portée du premier venu.
  • Clé WPA2 / AES (Wi-Fi Protected Access - Advanced Encryption System) est un système dérivé du WPA / TKIP, mais qui utilise un cryptage AES encore plus sur.
  • Clé RADIUS. Réservé aux entreprises, utilise un serveur dédié pour l'authentification.
Il faut savoir que, sur un même réseau, un seul mode de cryptage est possible. En général, cela sera celui du moins performant des périphériques. Une des raisons pour lesquelles, jusqu'à un passé proche, il n'était pas recommandé d'utiliser les rares serveurs d'impression disponibles qui ne disposaient, au mieux, que du WEP 128.

En règle général, sous XP SP2 le cryptage WPA et WPA2 sont disponibles. Cela dépend néanmoins des drivers. Sous les autres OS Microsoft, le cryptage est géré par des logiciels propriétaires, donc cela dépend clairement du fournisseur. Merci aux spécialistes Mac et Linux de compléter mes informations.

WiFi – Dépannage rapide

Quelques trucs et astuces rapides si votre WiFi ratatouille.
  • Si vous ne recevez pas de signal, sur les canaux 12 et 13, vérifiez qu'un équipement n'est pas au standard américains. Lassé d'attendre une mise à jour en français, j'avais utilisé un driver américain pour une carte. Les canaux 12 et 13 (que j'utilisais à l'époque) sont devenus invisibles bien que ma carte soit capable de les gérer.
    A ce propos, si d'aucun ont des drivers Linksys japonais siffle
  • Vous n'êtes pas seuls sur la fréquence. Outre le réseau du voisin, les téléphones DECT ainsi que les répéteurs TV partagent, entre autres, les fréquences WiFi. Il n'existe pas d'utilitaires permettant de voir réellement ce qui se passe, mais certains vous permettrons de connaitre la qualité du signal reçu sur le canal utilisé.
D'autres informations plus précises seont données prochainement dans des FAQ dédiées.

[Image: Mozilla-Firefox-icon.png] [Image: attachment.php?aid=313]  [Image: Mozilla-Thunderbird-icon.png]
"In a world without walls and fences, who needs windows and gates ?"
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Discussion verrouillée 


Aller à :


Utilisateur(s) parcourant cette discussion :
ContactLeFreenauteRetourner en hautRetourner au contenuVersion bas-débit (Archivé)Syndication RSS